Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, condamné à 50 semaines de prison

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, condamné à 50 semaines de prison à Londres pour avoir violé les conditions de sa liberté provisoire

Il comparaîtra également jeudi lors d'une audience consacrée à la demande de Washington de l'extrader vers les Etats-Unis, où il est accusé de "piratage informatique".

Screenshot 2019 05 01 publier sur facebook

Il était arrivé au tribunal poing levé, barbe rasé, ses soutiens lançant des slogans comme "Honte au Royaume-Uni !". Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a été condamné à 50 semaines de prison pour avoir violé ses conditions de liberté provisoire après s'être réfugié pendant sept ans dans l'ambassade d'Equateur à Londres. Il comparaîtra également jeudi lors d'une audience cette fois consacrée à la demande de Washington de l'extrader vers les Etats-Unis, où il est accusé de "piratage informatique".

Le fondateur de WikiLeaks avait obtenu l'asile dans l'ambassade d'Equateur en 2012 pour éviter de se présenter à la justice britannique et d'être extradé vers la Suède, où il était accusé de viol, un dossier depuis classé. Il a été délogé le 11 avril de l'ambassade par la police britannique et présenté le jour-même à la justice qui l'avait reconnu coupable.

 

INFORMATION IMPORTANTE

En cas d'interpellation, GAV ou questions voici le numéro de la LEGAL TEAM

07 49 12 13 86

Cette équipe vous accompagnera et vous conseillera en cas de problème

Alors notez bien ce numéro et partagez l'info