Le gilet jaune qui essayait de négocier avec un CRS a été hospitalisé victime d'asphyxie, il n'avait pas vu qu'il s'adressait à un trou du cul.

Le gilet jaune qui essayait de négocier avec un CRS a été hospitalisé victime d'asphyxie, il n'avait pas vu qu'il s'adressait à un trou du cul. Le récit d'un témoin.

Screenshot 2019 04 30 image crs recherche google

 

C'est près de la barrière de péage du Boulou que s'est déroulé ce qui aurait très bien pu virer au drame. Un de ses compagnons de lutte témoigne :

« Franchement, je ne sais pas ce qu'il lui a pris. Il sait qu'on ne peut pas discuter avec ces gens-là, mais c'est à chaque fois la même chose, il est convaincu qu'un jour un d'eux va l'écouter.

D'habitude il reste à bonne distance, mais cette fois-ci croyant que c'était la bonne, il s'est approché à moins d'un mètre. Moins d'un mètre vous vous rendez compte ?

Trente secondes après je l'ai vu perdre connaissance et s'écrouler. J'ai tout de suite compris que ce n'était pas les lacrymos, parce que des lacrymos on en bouffe tous les week-ends depuis des mois et ça ne nous fait plus rien.

J'ai immédiatement appelé les street-médics qui lui ont fait respirer un peu de désodorisant avant de l'évacuer vers l'hôpital de Perpignan.

Si je peux donner un conseil à tous ceux qui liront cet article, c'est de ne pas essayer de négocier avec les forces de l'ordre, nos poumons sont trop fragiles, c'est pour ça que certains d'entre eux portent des masques à gaz, à cause de l'odeur de leurs collègues qu'ils ne supportent pas. A la limite c'est avec ceux-là qu'il faut négocier »

Un conseil à suivre.

 

 

INFORMATION IMPORTANTE

En cas d'interpellation, GAV ou questions voici le numéro de la LEGAL TEAM

07 49 12 13 86

Cette équipe vous accompagnera et vous conseillera en cas de problème

Alors notez bien ce numéro et partagez l'info